vendredi 22 septembre 2017

Michael Chetkof : le déjeuner à 30 000 dollars (par Norman Finkelstein)



Voici un extrait d’un article à venir (qui sera publié en octobre 2017) exposant le coup monté, le chantage et le plumage en règle d’un ancien brillant étudiant, le Dr Baldeo, immigrant musulman guyanais, médecin et humanitaire. L’avocat Michael Chetkof a reçu une copie de l’extrait. Il ne s’est pas opposé à son contenu factuel. Si vous souhaitez soutenir mes efforts pour obtenir justice, signez la pétition et dites aux avocats Allyson Burger et Michael Chetkof d’Arrêter leur chantage ! 


Contactez-les par courriel (scrlaw@scrllp.com) ou téléphone (1-516-873-0683) pour exprimer votre indignation.

Norman Finkelstein

Voir également les autres articles explicatifs de Norman Finkelstein relatifs à cette affaire :




***


LE DÉJEUNER A 30 000 DOLLARS

« Signez ! Signez !! Signez !!! »

4 août 2017

Les vautours avaient plané en cercle tout au long de la matinée.

À 14h, ils ont amorcé leur piqué pour la mise à mort. Leur proie, le Dr Baldeo, était dans une salle de conférence à Mineola, au Tribunal des Affaires Familiales de Long Island [New York]. Lui, son père, ses deux avocats et moi étions assis autour de la table.

La veille au soir, ses avocats, Dennis Wrong et Betti Sachs, avaient négocié avec leurs adversaires pendant plusieurs heures. J’ai reçu une copie du nouvel accord proposé (le terme technique est « Stipulation ») par courrier électronique. Il était douloureusement évident que le Dr Baldeo avait tout perdu. Le lendemain matin, j’ai décidé de renoncer aux circonlocutions.

« Vous n’avez rien [obtenu pour votre client] », ai-je craché. Wrong pouvait voir que j’étais déterminé, alors lui aussi (pour changer) a décidé de renoncer au baratin.

« C’est vrai, nous n’avons rien [obtenu]. »

« Alors en toute conscience, je ne peux pas recommander que le Dr Baldeo signe l’accord. »

La veille, le Dr Baldeo et moi avions réduit les points de discorde à cinq. J’espérais gagner sur quelques points symboliques, totalisant 30 000 dollars, afin de permettre à Baldeo de sauver la face et de ne pas sortir un homme brisé. Il avait déjà perdu plus d’un million de dollars en liquidités ainsi que sa maison, toutes les économies de sa vie.

Les avocats de la partie civile [qui porte plainte], Azimoon [ex-femme du Dr Baldeo lui intentant un procès pour des sévices imaginaires après 27 ans de mariage], ont concédé quelques-uns des points symboliques, mais ils ont augmenté leurs nouveaux honoraires d’avocat de 30 000 dollars. De mes propres oreilles, et directement de la bouche du principal concerné, j’avais entendu Michael Chetkof, le partenaire principal représentant Azimoon, fixant les nouveaux honoraires d’avocat à 50 000 dollars. Mais quand il est rentré du déjeuner une heure plus tard, Chetkof a demandé 80 000 dollars.

Il facturait 30 000 dollars de l’heure pour sa pause déjeuner !

Après avoir informé les avocats de Baldeo que je ne permettrais aucune pression morale sur lui, les avocats des deux parties se sont engagés dans une autre série de négociations. Les avocats de Baldeo sont sortis de la salle une heure plus tard, abattus.

Derrière eux, Chetkof marchait. « Vous êtes passé de 50 000 dollars à 80 000 dollars en un clin d’œil », ai-je crié. « Vous êtes un goniff ! » [crapule en yiddish ; Finkelstein et les avocats de la partie adverse sont Juifs]. Visiblement ébranlé, Chetkof a promptement battu en retraite. Quelques instants plus tard, il a réduit les nouveaux frais d’avocats de 5 000 dollars.

Pétition en soutien à Norman Finkelstein contre des avocats-vautours


SIGNEZ CETTE PETITION MAINTENANT !

RADIEZ MICHAEL CHETKOF ET ALLYSON BURGER DU BARREAU POUR PARJURE ET CHANTAGE !




Bonjour. Je m’appelle Norman Finkelstein.

La plupart des gens me connaissent comme un défenseur des droits des Palestiniens. Mais toutes les injustices ne sont pas d’envergure historique et mondiale. Parfois, nous devons nous battre pour le petit gars qui se fait baiser.

Aujourd’hui, je vous demande votre aide pour la défense d’un pauvre immigrant Guyanais qui a réussi sa vie.

Rudolph Baldeo était un commis d’entrepôt quand il s’est inscrit à mes cours du soir. Grâce à un effort herculéen de volonté, il est devenu médecin.

En avril 2016, le Dr Baldeo m’a contacté avec une histoire horrible.
 
Il était devenu la proie d’un couple d’avocats de Long Island nommés Michael Chetkof et Allyson Burger.

Ils ont inventé cette histoire grotesque selon laquelle il était un psychopathe qui avait commis « d’innombrables » actes de « violence indescriptible ».

J’ai pris le temps de lire l’intégralité du procès-verbal de la Cour. J’ai assisté aux audiences durant le procès.

J’étais choqué. C’était un coup monté transparent !

Leur témoignage à la Cour contredit de manière flagrante leurs observations écrites adressées à la Cour. (Voir http://www.NormanFinkelstein.com pour des preuves irréfutables de leurs mensonges).

Lorsque j’ai dit à ces avocats-vautours que j’étais en train d’écrire un article pour dénoncer publiquement cette extorsion, ils ont menacé d’ « ouvrir la boîte de Pandore » et de détruire le docteur Baldeo « personnellement et professionnellement ».

Michael Chetkof et Allyson Burger exercent un chantage contre le Dr Baldeo pour me faire taire.

J’ai déjà déposé une plainte auprès de la Section d’appel de la Cour suprême et au Comité de règlement des griefs.

JE VOUS DEMANDE DE SIGNER CETTE PETITION EN SOUTIEN A MA PLAINTE CONTRE CHETKOF ET BURGER.

FAIRE SA PROIE DES IMMIGRANTS EST MAL ! SE PARJURER EST MAL ! FAIRE DU CHANTAGE EST MAL !

Cette pétition sera remise à :

·         Section d’appel de la Cour suprême
·         Comité de règlement des griefs

  Le Dr Baldeo soignant bénévolement des orphelins atteints du SIDA en Afrique



A venir :



Michael Chetkof et Allyson Burger : le duo draculéen de sangsues frappe encore
 

Lettre de Norman Finkelstein après sa remise en liberté


Suite à son action de tractage devant le bureau des avocats Michael Chetkof et Allyson Burger





Mille remerciements à tous ceux qui m’ont écrit et ont appelé la prison.

J’ai dû passer la nuit en prison mais je suis libre maintenant.

Une chose que j’ai découverte est que peu importe combien de fois vous êtes allé en prison, vous ne vous y habituez jamais.

Ce ne sont pas les menottes serrées ou le sol froid de la prison.

C’est l’humiliation et la dégradation, car les gardiens de prison vous traitent vraiment avec moins d’égards que si vous étiez des ordures sans valeur.

« Tourne-toi », « Penche-toi », « Ecarte les jambes », « Ferme ta gueule, putain ».

Le système de justice américain dit que Vous êtes innocent jusqu’à ce que votre culpabilité soit prouvée.

Mais lorsque vous considérez le monde de bas en haut, c’est tout le contraire :

À partir du moment de l’arrestation, vous êtes traité comme si vous étiez coupable jusqu’à preuve de votre innocence.

Si vous êtes innocent jusqu’à ce que votre culpabilité ait été démontrée, pourquoi êtes-vous enfermés dans une cellule de prison infecte souvent pendant plus d’un jour avant même de voir un juge ?

En ce qui me concerne, A luta continua (La lutte continue).

Je n’abandonnerai pas mon ancien étudiant et ami proche, le docteur Baldeo.

Il est la proie d’un couple d’avocats matrimoniaux de Long Island (Michael Chetkof et Allyson Burger), qui piègent et soumettent au chantage les immigrants musulmans qui ont réussi.

A présent, une ordonnance de la Cour a été rendue contre moi, ce qui veut dire que je risque une longue peine de prison.

Mais si je le trahis à son heure de grand besoin, je trahirai tout ce que j’ai défendu durant ma vie.

Faites une petite prière pour le Dr Baldeo et moi.

Norman Finkelstein, le 8 septembre 2017

 Le Dr Baldeo soignant bénévolement des orphelins atteints du SIDA en Afrique

Voir également les autres articles explicatifs de Norman Finkelstein relatifs à cette affaire :






A venir :



Michael Chetkof et Allyson Burger : le duo draculéen de sangsues frappe encore

Tract dénonçant les avocats maitres-chanteurs distribué par Norman Finkelstein

Source : http://normanfinkelstein.com/2017/09/03/boycott-allyson-burger-and-michael-chetkof



Burger et Chetkof ont reçu un brouillon de ce tract. Ni l'un ni l'autre ne se sont opposés à son contenu factuel. Je distribuerai cette brochure devant le cabinet de droit de Burger et Chetkof à partir du 5 septembre 2017. Si vous souhaitez soutenir mes efforts pour obtenir la justice, signez et partagez cette pétition et dites à Burger et Chetkof d'arrêter leur chantage ! Vous pouvez également les contacter par courriel (scralk@scrllp.com, mchetkof@scrllp.com, adburger@scrllp.com) et par téléphone (1-516-873-0683).

Norman Finkelstein 


Nous vivons en des temps difficiles. La corruption règne en maître.

Le visage hideux de l’intolérance réapparait à nouveau.

Nous devons nous dresser ensemble afin de combattre ces maux.

C’est pourquoi je suis ici aujourd’hui et demande votre soutien.

Je m’appelle Norman Finkelstein.

Je suis un enseignant, auteur et conférencier internationalement reconnu et acclamé (vous pouvez trouver plus de 150 000 de mes discours sur Youtube). J’ai fait l’objet d’un documentaire récompénsé (American Radical) et d’un show à Broadway (If I forget).

Il y a un an de cela environ, un de mes anciens étudiants, le Dr Rudolph Baldeo, m’a contacté. Pauvre immigrant Guyanais, Baldeo symbolise le rêve américain, car il a grimpé l’échelle du succès du statut de commis d’entrepôt (lorsqu’il suivait mes cours) à celui de pédiatre respecté.

N’étant pas le genre de personne qui oublie ses racines, le Dr Baldeo voyage plusieurs semaines chaque année dans des endroits reculés du monde pour fournir une assistance médicale gratuite à des enfants démunis et dans le besoin.

Dr Baldeo m’a rapporté son histoire choquante : il était tombé en proie à un véritable racket  fomenté par un couple d’avocats matrimoniaux, Michael Chetkof et Allyson Burger.

J’ai lu l’intégralité des rapports de la Cour et me suis assis dans la salle d’audience chaque jour durant son procès.

Dr Baldeo disait la vérité. Chetkof et Burger l’avaient piégé puis soumis à un odieux chantage.

A la fin, le Dr Baldeo s’est retrouvé sans abri et complètement ruiné.

Lorsque Chetkof a découvert que j’écrivais un article dénonçant cette extorsion, il a menacé « d’ouvrir la boîte de Pandore » et de détruire le Dr Baldeo « personnellement et professionnellement » si je ne cessais pas.

Mais nous sommes en Amérique ! Les avocats ne devraient pas être autorisés à soumettre les gens à un chantage pour qu’ils se taisent.

Je demande votre soutien.

Faire sa proie des immigrants est mal.

L’intolérance est mal.

Mentir dans des documents d’audience est mal.

Faire du chantage est mal.

BOYCOTTEZ
SALTZMAN CHETKOF & ROSENBERG LLP !

Vous pouvez contacter Norman Finkelstein à cette adresse : NormFinkelstein@gmail.com



Le Dr Baldeo soignant bénévolement des orphelins atteints du SIDA en Afrique



Voir également les autres articles explicatifs de Norman Finkelstein relatifs à cette affaire :




A venir :



Michael Chetkof et Allyson Burger : le duo draculéen de sangsues frappe encore

Michael Chetkof, Allyson Burger : ARRÊTEZ LE CHANTAGE ! (Par Norman Finkelstein)


 

Pendant un an et quatre mois, j’ai été témoin de la crucifixion d’un homme.

C’était un ancien étudiant.

Un quart de siècle plus tard, c’est maintenant un ami de confiance.

Immigrant pauvre d’Amérique du Sud, il était commis d’entrepôt en journée et assistait à mes cours du soir.

Grâce à ses dons innés, et à force de travail acharné et d’une discipline surhumaine, il est finalement devenu pédiatre.

Mais il n’a jamais oublié d’où il venait.

Chaque année, il a mis de côté plusieurs semaines pour voyager dans le monde et se mettre bénévolement au service des pauvres et des démunis, les Damnés de la Terre.

Il m’a accompagné en Afrique du Sud, où il a traité des enfants orphelins atteints du Sida.

Il m’a accompagné en Cisjordanie, où il a traité des enfants palestiniens blessés par balle par des soldats israéliens.

Il travaillait de 60 à 80 heures par semaine – oui, 60 à 80 heures ! – afin d’économiser de l’argent pour ses trois enfants.

Il voulait le meilleur pour eux : une vie libre des difficultés qu’il a dû supporter, car eux aussi, par la Grâce de D.eu, devinrent des médecins.

Il était sur le point d’atteindre les objectifs de sa vie : Guérir les malades et Nourrir ses enfants.

Mais en avril 2016, la catastrophe a frappé.

Il est tombé entre les griffes de deux avocats sans scrupules nommés Allyson Burger et Michael Chetkof.

Ils avaient tourné en cercle au-dessus de leur proie : de carrure chétive, il a la peau sombre, il est moitié musulman, et son anglais n’est pas parfait. La cible parfaite.

Ils ont ensuite fondu sur lui pour l’achever.

Ils ont inventé le Grand mensonge, selon lequel il aurait commis « d’innombrables » actes de « violence indescriptible » [contre son ex-épouse, prétendument révélés après 27 ans de mariage].

La preuve de cela ?

Aucune.

Aucune preuve photographique ou physique, aucune trace de plainte, aucun certificat médical, aucun affidavit de témoins oculaires.

Littéralement rien.

La peur et la douleur l’avaient mis hors de lui.

Cela m’a brisé le cœur.

J’ai promis de ne pas l’abandonner.

Comment aurais-je pu déserter un ami, un véritable saint, à son heure de grand besoin ?

Jour après jour, je me suis assis avec lui et ses avocats.

Jour après jour, je me suis rendu avec lui à la Cour.

Nuit après nuit, j’ai lu et relu le dossier de la Cour.

Mais je fus impuissant face au crime qui se déroulait.

Le duo de vautours assermentés ne cessait de s’évertuer à le compromettre et à le salir en trifouillant dans son passé.

Ils l’ont intimidé. Ils l’ont rudoyé. Ils l’ont harcelé. Ils l’ont secoué. 

Ils l’ont humilié. Ils l’ont dégradé. Et ils l’ont rabaissé plus bas que terre.

Sans relâche, sans merci, ils ont lacéré sa chair.

Le vendredi 4 août, il a succombé.

« Je n’en peux plus », murmura-t-il avec le sourire mortifié de la défaite.

Il a perdu sa maison et les économies de toute sa vie.

Cette nuit-là, il m’a appelé, sanglotant avec hystérie, brisé.

Je lui ai fait une promesse solennelle : cette horreur ne sera ni pardonnée, ni oubliée.

La vérité sera faite et les auteurs seront punis.

Advienne que pourra, je révélerai au monde comment il a été crucifié.

Étiez-vous là quand ils ont crucifié mon Seigneur ? Tremblez, tremblez, tremblez. [Gospel de Paul Robeson]

Maintenant, les Vautours le soumettent à un odieux chantage pour me faire taire.

Ils ont envoyé une lettre indiquant :

« Si votre ami continue sur cette voie, la boîte de Pandore sera ouverte et la publication du dossier de la Cour ne sera pas bénéfique au Dr Baldeo sur les plans personnel et professionnel » (voir ci-dessous).

Si vous êtes aussi scandalisé que moi par ces tactiques de chantage, je vous invite instamment à SIGNER ET PARTAGER CETTE PETITION et à contacter Allyson Burger et Michael Chetkof pour leur dire d’ARRETER LE CHANTAGE !

Voici leurs coordonnées :

Saltzman Chetkof et Rosenberg LLP

1-516-873-7200





 Le Dr Baldeo soignant bénévolement des orphelins atteints du SIDA en Afrique


Voir également les autres articles explicatifs de Norman Finkelstein relatifs à cette affaire :

 



A venir :